Une vie et des poussières – Valérie CLO

Un tout petit livre sans prétention avec souffle de vie immense. Valérie Clo ouvre les portes d’un EPHAD, et vous invite à rencontrer Mathilde.

Mathilde a été placée par sa fille. Non pas que sa fille veuille s’en débarrasser, mais Mathilde oublie de plus en plus de chose et son chez elle n’est pas un endroit sûr. Alors Mathilde va voir sa vie agrémenter de nouveaux aléas avec les frasques de ses colocataires et la vie de Maryline, l’infirmière pétillante.

Lorsqu’on croise une femme de mon âge, la premiére chose qui vient à l’esprit , en général, n’est pas qu’elle a aimé passionnément, qu’elle a désiré , tremblé devant son amant . On ne voit que sa vieille carcasse , sa peau usée et ses cheveux blancs . On imagine qu’elle a toujours eu cette tête-là . On l’observe se mouvoir avec difficulté et on oublie qu’elle a couru et dansé. On oublie aussi qu’elle a eu des responsabilités, quelquefois un travail prenant , souvent des enfants . Qu’elle s’est perdue , parfois , qu’elle a souffert , qu’elle a eu peur aussi . On adore lui prêter des qualités de sagesse . C’est rassurant . La moindre des choses , à cet âge- là . Mais l’amour , non , il ne fait pas bon ménage avec la vieillesse , il est l’apanage de la jeunesse .Il y a quelque chose d’indécent à même l’imaginer.
Et pourtant !

Valérie ClO touche des sujets sensibles et forts. Comme dans son roman La tyrannie des apparences – Valérie Clo, qui abordait de façon très originale le vieillissement et les codes physiques. Ici, on parle de nos anciens. On met des mots sur leurs maux. On a surtout une vie et non une fin de vie, c’est moins réducteur tout de même.

Ce livre est le carnet de Mathilde, ce sont ces mots, ces pensées. Ecrit dans l’ordre de ses souvenirs, un coup présent, un coup passé, mais peu importe puisque tout est lié puisque c’est sa vie.

240 pages de vie et peu de poussières !

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif : leslecturesdemarylineducalmelucette

En négatif ou plus mitigé : liseusehyperfertile

  • Originalité
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture :

Mathilde n’est plus toute jeune et sa fille a décidé qu’elle serait bien mieux dans un Ephad que chez elle, où elle commence à oublier trop de choses. Le roman est le journal de Mathilde tenu pendant les mois passés dans ce nouveau monde. Il y a les souvenirs anciens : l’enfance pendant la guerre, la disparition du père, la fuite dans la zone libre, la disparition de la mère, la planque chez des paysans. Puis le retour à la vie, alors que tout est dévasté… Et il y a la vie au quotidien dans cet univers étrange qu’est l’Ephad. Sa voisine de chambre qui a perdu la boule. Les voisins de table, hauts en couleurs et passablement amochés. Les aides-soignantes, et en particulier Maryline qui est un rayon de soleil… Les jours passent. Il y en a des bons, il y en a des mauvais. C’est l’heure des bilans, l’apprentissage de la solitude radicale. Une vie et des poussières est une leçon de vie. Valérie Clo a voulu rendre visible ce lieu (l’Ephad) que l’on préfère ignorer.

Un commentaire

  1. Elle est très touchante cette chronique Stéphanie. On oublie trop souvent que les personnes d’un certain âge, ont eu elles aussi une vie avant.
    Merci à toi. 🙏❤️

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s