L’affaire Rose Keller -Ludovic Miserole

Vous connaissez maintenant mes goûts littéraires et plus spécialement ma préférence pour les romans qui m’instruisent en me divertissant. Ludovic Misérole fait partie de ces auteurs qui me transporte dans une époque bien lointaine, mettent l’accent sur un personnage et/ ou un trait de l’Histoire en brodant de doigts de fée une aventure captivante.

L’affaire Rose Keller vous invite dans un coin sombre, une chambre où résonnent les pleurs, les cris, l’effroi pour le bon plaisir d’un homme. Un nom qui, encore aujourd’hui, est associé à la douleur : Le Marquis DE SADE. La pauvre Rose va découvrir un tortionnaire un peu trop tard.

L’auteur a, une nouvelle fois, mis l’accent sur un personnage de l’histoire qui m’avait jusqu’alors très peu intéressé. Je n’en connaissais que sa réputation (qui restera à jamais). Celle d’un homme qui prend du plaisir en donnant de la souffrance. Je n’avais aucune idée de la face cachée de cet homme, son mariage, ses enfants. ..Après Zamor, le nègre républicain et Rosalie Lamorliere, dernière servante de marie-Antoinette (que vous pouvez retrouver dans cette nouvelle édition ), nous côtoyons donc le fameux Marquis.

Alors oui, il y a des scènes de violence ! Oui, certaines lignes vous feront mal. Mais, ce n’est absolument pas l’ensemble du roman, mais les premiers chapitres. Il ne faut pas oublier que l’époque n’était pas facile (d’ailleurs aujourd’hui non plus, en réfléchissant ) bref, c’est une société, les nobles contre les autres, la richesse contre la pauvreté, le bien et le mal. Ce livre n’est pas que noirceur. A vous de découvrir, la lumière de ces pages. Moi j’y vois surtout un amour inconditionnel d’une femme pour son époux.

L’auteur a toujours la même aisance à nous plonger dans ses lignes. Entre fiction et Histoire finalement son cœur ne balance pas puisque tel un funambule, il voltige bien haut, mais avec grâce. Ce roman me faisait de l’œil depuis que je suis au courant de sa sortie. Et je ne suis aucunement déçue ! J’attends maintenant la suite, car oui il y a une suite de prévue à ce roman 🙂

En attendant, découvrez ce livre, cet auteur, car franchement ils méritent tous les deux d’être dans votre bibliothèque !

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.

En Positif :  Pas encore de retour

En négatif ou plus mitigé : Pas encore de retour

 

Mon score:

  • Originalité 4-5-bis
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

 

Quatrième de couverture:

Rose Keller est au chômage depuis plus d’un mois. Elle est réduite, en ce dimanche de Pâques du 3 avril 1768, à mendier sur la Place des Victoires à Paris. En acceptant de suivre, pour un écu, un jeune homme soigneusement habillé qui a besoin de quelqu’un pour un peu de ménage dans sa maison d’Arcueil, elle ne peut se douter qu’elle se dirige tout droit vers l’enfer. Elle ne sait pas encore que l’homme qui vient de l’engager n’est autre que Donatien Alphonse François de Sade, celui qu’on surnommera « le divin marquis »…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s