Nulle part sur la terre – Michael Farris Smith

Ce roman m’a empoigné, enjôlé d’une façon toute à fait surprenante. Moi qui n’avais que très peu apprécié son précédent roman, je dois vous dire que j’avais beaucoup d’appréhension sur cette lecture et puis, petit à petit, Michael Farris Smith m’a apprivoisé.

Dans ce roman, nous suivons deux personnages brisés. Russel, un homme qui a passé 11 ans en prison pour une connerie de jeunesse qui a eu des conséquences dramatiques. Et Maben, une mère célibataire, qui se retrouve sur la route avec sa gamine sans un sou. Une petite ville de Louisiane, avec ses baraques qui tombent en ruines. Ses bars qui occupent les hommes. Les petits boulots pour joindre les deux bouts. L’auteur nous dépeint une Amérique noire, sans perspective de vie meilleure.

Il avait passé de nombreuses nuits à réfléchir aux paroles du prêtre. Le pardon est là si vous le voulez. Peu importe ce que vous avez fait. Il y avait quelque chose de bizarre là-dedans. Il fallait bien qu’il y ait un point de non-retour. Des choses qu’on ne pouvait pas réparer. Il avait côtoyé les pires spécimens d’humanité et il aurait voulu qu’ils soient punis de leurs crimes afin de pouvoir se sentir différent d’eux.

Je dois vous avouer qu’au départ, la plume de l’auteur m’a perturbé. Cette succession de « ET » dans ses phrases à rallonge était pesante. Je ne voyais que cela. Puis, l’histoire a pris le dessus. Je n’ai plus rien lu puisque je vivais ce roman. J’étais sur les routes de Louisiane. j’étais Russel puis Maben. J’étais dans un monde en noir et gris, je subissais une fatalité et pourtant, moi lectrice, j’étais heureuse ! Bouleversée par l’histoire, rouée de coup mais heureuse, car il est rare que je rencontre ces émotions lors de mes lectures. Une petite pépite brute, façonnée juste ce qu’il faut, mais qui émerveille.

Ce roman est une histoire d’humanité très émouvante. On suffoque, on grince des dents et surtout plus que tout on espère qu’une bonne fée se tourne sur ces deux personnages.

Moi qui n’avais pas aimé Une pluie sans fin, j’ai adoré cette lecture. c’est mon deuxième coup de foudre de l’année, comme quoi je n’offre pas mon cœur comme ça 😉 Faites-moi plaisir, découvrez ce roman et surtout revenez m’en parler ici .Qu’il vive encore un peu !

D’autres blogs en parlent ! Si vous souhaitez approfondir.
En Positif : sangpages , fairystelphique

En négatif  ou plus mitigé : arthemiss

Mon score:

  • Originalité 5-5-bis
  • Facilité de lecture
  • Charge émotionnelle
  • Dépaysement
  • Addictif
  • Instructif
  • Absence de longueur
  • Humour
  • Crédibilité
  • Coup de cœur

Quatrième de couverture:

Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie sans rien quelques années plus tôt de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.

Russel a lui aussi quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d’arriver à son terme. Il retourne chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C’est sans compter sur le désir de vengeance de ceux qui l’attendent.

Dans les paysages désolés de la campagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu’à un fil.

Publicités

12 comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s